Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Villes Montceau, Ciry, Sanvignes, Perrecy, St Vallier, Blanzy, et Villages

Le Doyenné de Montceau les Mines et  ses 4 paroisses   St Jean, St Matthieu, St Luc, St Marc

05 La confirmation

La confirmation

Le sacrement de confirmation, le troisième des sacrements, et de ceux dits « initiatiques » ne peut être reçu qu’une seule fois. Dans l’Eglise catholique, on le reçoit après l’âge de raison.

C’est l’évêque qui, de manière ordinaire, donne ce sacrement: il manifeste ainsi le lien avec le don de l’Esprit aux apôtres au jour de la Pentecôte et la place des confirmés dans la communion de toute l’Église. C’est lui qui réalise l’imposition des mains, et qui marque le front de chaque confirmand avec une huile parfumée, le Saint Chrême.

Pour recevoir ce sacrement, il faut être baptisé, en faire la demande librement, le plus souvent par une lettre à l’évêque.

Les sacrements de confirmation et du baptême sont intimement liés et forment un tout, l’un venant confirmer l’autre. Si la tradition les a distingués, c’est que chacun célèbre à sa manière une dimension fondamentale de l’expérience croyante : être chrétien et agir en chrétien.

Qui peut être confirmé ?

  • Les jeunes qui ont été baptisés pendant la petite enfance reçoivent la confirmation lors d’une célébration propre.

  • La confirmation, un sacrement également pour les adultes baptisés enfants, et qui n’ont pas été confirmés à l'adolescence, sont aussi invités à recevoir le sacrement de la confirmation quel que soit leur âge.

  • Les adultes qui se préparent au baptême reçoivent le baptême, la communion, et la confirmation au cours de la même célébration; le jour en est généralement celui de la Veillée Pascale.

À qui s’adresser pour recevoir le sacrement de confirmation ?

  • Pour un jeune ou un étudiant, ce peut être sa paroisse ou celle  à laquelle se rattache un groupe auquel il appartient : groupe scout, action catholique, M.E.J., servants d’autel, etc. Ce peut être aussi l’aumônerie à laquelle son établissement scolaire est rattaché.

  • Pour un adulte, le mieux est de demander à sa paroisse, celle où l’on habite, voire celle où l’on a l’habitude d’aller.

Pourquoi ne pas poser la question au prêtre à la sortie de la messe un dimanche ?

La préparation se fera avec d’autres, dans le cadre de cette paroisse ou de cette aumônerie, ou bien en regroupement avec d’autres lieux.

Les adultes et les jeunes participent à des programmes de préparation spécifiques.

 

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :